Document / Publication

  • Do more with your content!Discover PreventionWeb Services
  • Vague de chaleur été 2018 à Montréal : enquête épidémiologique
    https://www.preventionweb.net/go/65484

    Email sent!

    An email has been sent to the email addresses provided, with a link to this content.

    Thank you for sharing!

    OK

Vague de chaleur été 2018 à Montréal : enquête épidémiologique

Source(s):  Santé Montréal (SM)

L'enquête épidémiologique de la Direction régionale de santé publique de Montréal (DRSP) a examiné les dossiers médicaux de tous les décès survenus pendant la période de chaleur extrême traversée par la région de Montréal à l'été 2018. Parmi tous les décès, 66 peuvent être attribués à la chaleur. Le bilan préliminaire faisait état de 53 signalements de décès. L’enquête a donc permis d’identifier des décès additionnels.

La population montréalaise comprend des groupes de personnes particulièrement vulnérables aux vagues de chaleur : les personnes à faible revenu, les personnes isolées socialement, les personnes âgées, les personnes avec des maladies chroniques et les personnes avec des troubles de santé mentale sévères. Les problèmes de santé les plus fréquents parmi les personnes dont le décès est probablement lié à la chaleur sont l’hypertension (31,8 %), le diabète (25,8 %), les troubles psychotiques (25,8 %), l’obésité (18,2 %), la dyslipidémie (18,2 %), l’alcoolisme (18,2 %), les maladies pulmonaires (16,7 %), et l’insuffisance cardiaque (16,7 %).

En plus de facteurs de vulnérabilité individuels, le lieu de résidence peut augmenter le risque de souffrir de la chaleur pour certains Montréalais. L’enquête épidémiologique montre que les personnes vulnérables qui habitaient dans des îlots de chaleur étaient 2 fois plus à risque de décès en lien avec la chaleur que ceux qui n’y habitaient pas. 

Une approche d’intervention de proximité impliquant les partenaires municipaux de réponse aux urgences, le milieu de la santé et le milieu communautaire devrait être mis en œuvre afin de cibler plus finement les personnes vulnérables et les milieux de vie à risque. La réduction des îlots de chaleur passe entre autres par une augmentation du couvert végétal sur le territoire montréalais. En plus des plans de verdissement à plus long terme présentement en cours à Montréal, il est possible de procéder à un verdissement rapide et ciblé de certains milieux de vie en utilisant des aménagements temporaires, par exemple des zones de plantation et des murs végétalisés. 



Add this content to your collection!

Enter an existing tag to add this content to one or more of your current collections. To start a new collection, enter a new tag below.

See My collections to name and share your collection
Back to search results to find more content to tag

Log in to add your tags
  • Vague de chaleur été 2018 à Montréal : enquête épidémiologique
  • Publication date 2019
  • Author(s) Lamothe, Félix; Roy, Maxime; Racine-Hamel, Sarah-Émilie
  • Number of pages 33 p.
  • ISBN/ISSN 978-2-550-84020-6 (ISBN)

Please note:Content is displayed as last posted by a PreventionWeb community member or editor. The views expressed therein are not necessarily those of UNDRR PreventionWeb, or its sponsors. See our terms of use