HYOGO FRAMEWORK COUNTRIES & REGIONS THEMES & ISSUES HAZARDS PROFESSIONAL RESOURCES
Subscriptions: RSSEmail

Mauritania’s trailblazer for women and resilience / Mauritanie, pionnier pour les femmes et la résilience

By Helena Molin-Valdes

Nouakchott -
She was the first woman to take office as a Mayor in Mauritania and her stature as a champion for resilience and disaster risk reduction in Africa was confirmed last week when she was elected President of the Women’s Network of Mayors in Africa.

The motto of Fatimetou Mint Abdel Malick, the Mayor of Tevragh-Zeina, a municipality in the sprawling capital, Nouakchott, is "Toujours engagée pour la Réduction des Catastrophes" or “Always committed to Disaster Reduction”.

She proved it again this week when she helped UNISDR and UNDP to bring together representatives from 40 towns and municipalities to spend a day debating urban risk. As a result, 20 mayors have now stated their intention of joining UNISDR’s “Making Cities Resilient” Campaign.

The meeting was opened by the Minister of Rural Development, Brahim Ould Mbarek ould Mohamed el Moctar; the Minister of Finance, Thiam Diambar; and the Minister delegate to the Prime Minister in charge of Environment and Sustainable Development, Amedi Camara. Their presence signaled the growing concern for disaster risk reduction issues in Mauritania.

First elected in 2001, Mayor Abdel Malick, said: “I felt the responsibility and expectations heavily back then. I had to succeed to open the doors for other women to follow. And I indeed wanted to improve the conditions for all of the inhabitants in Tevragh-Zeina. Party politics ends when you are elected, you should then represent the interest of your entire constituency”, she said.

Today, there are four women elected Mayors in Mauritania, and more potential candidates. At last week's Africities Summit held in Dakar, with more than 5,000 local government representatives from across Africa, Mayor Abdel Malick was elected President of the Women Federation of Mayors in Africa.

Mayor Abdel Malick has what she describes as a “modern outlook on how her city should be managed and grow.” Her approach is an open door policy, listening to the citizens and making room for participation. Since she was elected, she has prioritized access to basic services, improved education, created public spaces such as playgrounds and municipal parks where free Wi-Fi is provided thus attracting many young people to gather there.

Above all she is a strong believer that resilience and disaster risk reduction (DRR) is an urgent issue that requires the engagement of all citizens.

Mayor Abdel Malick joined the UNISDR “Making Cities Resilient” Campaign in May 2011 when she also participated in the Mayors’ forum at the Global Platform for Disaster Risk Reduction. Since then, she has taken every opportunity to engage national and other local authorities on the topic, and to rally for support.

Her municipality, Tevragh-Zeina, is one of the nine municipalities of the capital of Mauritania, Nouakchott, which is home to a more than a million people. This is a third of Mauritania's population and the country is experiencing rapid urbanization.

Tevragh-Zeina itself has around 60,000 inhabitants and hosts most of the capital's market and administrative functions. People are coming to the capital to seek opportunities but also because of the alarming spread of desertification across the country.

With 720 km of coastline, Mauritania and especially Nouakchott are vulnerable to climate change and sea level rise. In fact, according to recent findings by Prof. Ahmed Senhoury of the University of Nouakchott and Director of the Coordination Unit of the Regional Coastal and Marine Conservation Program for West Africa linked to the International Union for Conservation of Nature (IUCN) presented to the mayors this week, showed that if no protection measures are taken, 50% of Tevragh might be affected by floods by 2020 due to climate change.

The impact of floods is becoming stronger every year and affecting a large part of the population. Desertification, water scarcity and sand storms are other major risk factors. Floods are exacerbated due to the absence of drainage and sewage systems, fewer areas for water run off, and environmental degradation, including by degraded sand dunes along the coastline. These characteristics are similar for many of West Africa's coastal cities.

One major success discussed this week has been been the ending of the practice by private companies and individuals taking sand from the sand dunes which serve as a natural barrier to protect Nouakchott from sea-level intrusion thanks to a partnership between the Mayor’s office and the Mauritanian NGO, Clean Beach.

Since Ms. Abdel Malick joined the “Making Cities Resilient Campaign” she has organized several programmes and campaigns with schools and youth groups, women groups and the population at large to clean up the city, protect dunes and strengthen preparedness. She started planting date palms and other indigenous trees to improve the quality of life in the city.

Workshops to consolidate the National Platform for DRR and to report on progress on the implementation of the Hyogo Framework for Action (HFA) are taking place in Mauritania this week. The country will also undertake national consultations for the 'post-2015' development agenda (post-MDG) and disaster risk reduction (post-HFA) early next year.

-------------------------------------------------------------------

In French:

Mauritanie, pionnier pour les femmes et la résilience Mme Abdel Malick, mairesse de Tevrah-Zeina, Nouakchott, Mauritanie


Par Helena Molin-Valdes

Nouakchott –
Elle fut la première femme à occuper le poste de maire, en Mauritanie et son rôle de championne pour la résilience et la réduction des risques de catastrophes en Afrique a été confirmé la semaine dernière lors de son élection en tant que présidente de la Fédération des Maires des femmes en Afrique.

La devise de Mme Abdel Malick, la mairesse de Tevragh-Zeina, une municipalité de la capitale tentaculaire, Nouakchott, est ""Toujours engagée pour la Réduction des Catastrophes".

Elle l'a prouvé encore une fois cette semaine en assistant le secrétariat UNISDR et le PNUD à réunir des représentants de 40 villes et municipalités dans le but de débattre en une journée des risques urbains. En conséquence, les 20 maires ont fait part de leur intention d'adhérer à la campagne de l'UNISDR «Pour des villes résilientes».

La réunion a été ouverte par le ministre du Développement rural, Brahim Ould Mbarek Ould Mohamed El Moctar, le ministre des Finances, Thiam Diambar, et le ministre délégué auprès du Premier Ministre chargé de l'Environnement et du Développement Durable, Amedi Camara. Leur présence a marqué la préoccupation croissante pour les questions de réduction des risques en Mauritanie.

Lors de sa première élection en 2001, la mairesse Abdel Malick, a déclaré: «Je me sentais responsable face aux fortes attentes à l'époque. Je devais réussir une ouverte afin que d'autres femmes se rallient. Pour ça, je tenais à améliorer les conditions de tous les habitants de Tevragh-Zeina. La politique des partis prends fin une fois les élections, vous devriez alors représenter les intérêts de votre circonscription entière " a-t-elle dit.

Aujourd'hui, quatre femmes maires sont élues en Mauritanie, à cela s’ajoute les candidats potentiels. Au sommet de la semaine dernière « Africités » qui s'est tenue à Dakar, avec plus de 5.000 représentants de gouvernements locaux de toute l'Afrique, la mairesse Abdel Malick a été élue présidente de la Fédération des Maires des femmes en Afrique.

La mairesse Abdel Malick détient ce qu'elle décrit comme un «regard moderne sur la façon dont sa ville devraient être gérées et de grandir." Son approche est celle de la politique de porte ouverte, d'écoute des citoyens et de participation. Depuis qu'elle a été élue, elle dispose d'un accès prioritaire aux services de base, éducation, amélioration des espaces publics établis tels que les terrains de jeux et parcs municipaux où une connexion Wi-Fi est fournie afin d’attirer de nombreux jeunes à s'y réunir.

Par-dessus tout, elle croit fermement que la réduction des risques et de résilience en cas de catastrophe (RRC) est une question urgente qui nécessite l'engagement de tous les citoyens.

Abdel Malick a rejoint en mai 2011 la campagne «Pour des villes résilientes» gérées par UNISDR à l’occasion de sa participation à la Plate-forme mondiale pour la réduction des risques de catastrophes. Depuis, elle a saisi toutes les occasions de s'engager au niveau national et avec d’autres autorités locales et de rallier un soutien sur le sujet.

La municipalité, Tevragh-Zeina, est l'une des neuf municipalités de la capitale de la Mauritanie, Nouakchott, où se trouve un peu plus d’un million de personnes. Cela représente un tiers de la population Mauritanienne et le pays connaît une urbanisation rapide.

Tevragh-Zeina elle-même détient environ 60.000 habitants et hébergent la plupart des marchés de la capitale et les fonctions administratives. Les gens viennent à la capitale pour chercher des opportunités, mais aussi en raison de la propagation alarmante de la désertification à travers le pays.

Avec 720 km de côtes, la Mauritanie et surtout Nouakchott est vulnérable aux changements climatiques et l'élévation du niveau de la mer. En fait, selon des découvertes récentes par le professeur Ahmed Senhoury de l'Université de Nouakchott et directeur de l'Unité de Coordination du Programme de conservation des zones côtières et marines régionales pour l'Afrique de l'Ouest liée à l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature a démontré aux maires cette semaine que si aucune mesure de protection n'était prise, 50% de Tevragh pourraient être affectées par les inondations en 2020 en raison du changement climatique.

L'impact des inondations est de plus en plus fort chaque année et affecte une grande partie de la population. Tempête de sable et pénurie d'eau sont d'autres facteurs de risque majeurs. Les inondations sont aggravées en raison de l'absence de systèmes de drainage et d'égouts, moins découlement des eaux, et la dégradation de l'environnement, y compris par des dunes dégradées le long du littoral. Ces caractéristiques sont similaires pour la plupart des villes côtières d'Afrique occidentale.

Un succès majeur discuté cette semaine a été la cessation des entreprises privées et particuliers de ramassage de sable des dunes qui servent de barrière naturelle pour protéger Nouakchott de la montée de la mer.

Étant donné que Mme Abdel Malick rejoint le «Rendre les villes résilientes campagne", elle a organisé plusieurs programmes et campagnes avec les écoles et groupes de jeunes, des groupes de femmes et la population en général pour nettoyer la ville, protéger les dunes et renforcer la préparation. Elle a commencé à planter les palmiers dattiers et d'autres arbres indigènes pour améliorer la qualité de vie dans la ville.

L’atelier pour renforcer la plate-forme nationale pour la réduire des risques et de mesurer les progrès accomplis sur la mise en œuvre du Cadre d'action de Hyogo ont lieu en Mauritanie cette semaine. Le pays va également entreprendre des consultations nationales pour le programme de développement «post-2015» et la réduction des risques de catastrophes au début de l'année prochaine.

Additional information

http://www.unisdr.org/archive/30064

Related Links

Keywords

  • Themes:Gender, Governance, Water
  • Countries/Regions:Mauritania

  • Short URL:http://preventionweb.net/go/30065

Tag This Document


Comma separated. E.g. gender events, women


> Log in to view your tags



Tools
Email this page





 
Share your inputs to WCDRR working session

Share inputs on how the World Conference working sessions can contribute to deliver disaster risk reduction