HYOGO FRAMEWORK COUNTRIES & REGIONS THEMES & ISSUES HAZARDS PROFESSIONAL RESOURCES
Subscriptions: RSSEmail

Contours des zones inondables en France liées aux fleuves et cours d’eau

Original title: Contours des zones inondables liées aux fleuves et cours d’eau disponibles au 1er janvier 2010

Cette carte représente les zones inondables en France au 1er janvier 2010

Les corridors fluviaux constituent des territoires attractifs au sein desquels la population s’est concentrée, notamment au cours du XXe siècle. Les plus grandes communes se sont ainsi développées à proximité des cours d’eau et sont exposées à un risque d’inondation sur une partie de leur territoire au moins : Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux…

Les zones inondables par les fleuves et cours d’eau dont la cartographie est actuellement disponible concernent les territoires de 16 320 communes. Elles couvrent 26 400 km2, soit 10 % des surfaces de ces communes. En 2006, on estime qu'environ 5,6 millions d’habitants et 3 millions de logements étaient localisés dans ces zones inondables dues aux fleuves et cours d’eau. Entre 1999 et 2006, plus de 200 000 logements supplémentaires sont comptabilisés dans les territoires exposés aux inondations, dont 100 000 logements situés dans les communes de plus de 10 000 habitants. Ces données sont calculées à partir des contours numérisés disponibles au 1er janvier 2010 des fleuves et cours d’eau.
L’activité humaine s’étant développée à proximité des cours d’eau, ces zones comprennent une proportion relativement élevée de surfaces artificialisées ou agricoles et relativement peu d’espaces naturels.

Related Links

Keywords

  • Themes:Disaster Risk Management, Urban Risk & Planning
  • Hazards:Flood
  • Countries/Regions:France

  • Short URL:http://preventionweb.net/go/17549

Tag This Document


Comma separated. E.g. gender events, women


> Log in to view your tags

 
 
Tools
Email this page





 
Share your inputs to WCDRR working session

Share inputs on how the World Conference working sessions can contribute to deliver disaster risk reduction