HYOGO FRAMEWORK COUNTRIES & REGIONS THEMES & ISSUES HAZARDS PROFESSIONAL RESOURCES
Subscriptions: RSSEmail
Note: This position is listed for reference purposes only. Applications for this position are no longer being accepted.

CLOSED: Consultant international: communication

Job description

In French:

Contexte et justification de la mission

Pays sahélien enclavé, le Niger est sous l’emprise de sécheresses répétitives. Récemment, le déficit pluviométrique a été à l’origine des mauvaises récoltes enregistrées en 2009/2010 avec un déficit céréalier de près de 120 000 tonnes. D’après les statistiques du Ministère de l’Élevage et des Industries animales du Niger, le déficit fourrager enregistré en 2010 se chiffrrait à plus de 16 millions de tonnes de matières sèches.

Au phénomène de sécheresses quasi chroniques que vit le Niger est venue s’ajouter depuis quelques années, à l’instar de plusieurs pays sahélien, la récurrence d’autres phénomènes climatiques qui contrastent avec son régime climatique. Il s’agit notamment des inondations et des crues (1998, 2006, 2009 et 2010) qui constituent de véritables drames pour les populations vulnérables, l’environnement et l’économie nationale et locale. En 2009 et 2010, les inondations ont entrainé la perte de plusieurs dizaines de milliers de têtes d’animaux à travers plusieurs régions du pays, la dégradation de plusieurs centaines d’hectares de cultures et la détérioration de plusieurs infrastructures de production (périmètres aménagés, digues, puits pastoraux).

Le PNUD à travers son Bureau de Prévention et de gestion des crises a pour mandat d’œuvrer en collaboration avec les autres partenaires pour réduire l'incidence et l'impact des catastrophes et des conflits, créer les conditions d’une paix durable et le relèvement de la crise, et contribuer ainsi à l'atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement. C’est dans ce cadre que le Bureau en charge de la Prévention des Crises et le Relèvement (BCPR) soutient le Gouvernement du Niger et le Bureau Pays du PNUD à mettre en œuvre un programme de renforcement des capacités pour la prévention des crises et le relèvement.

Le Programme de Renforcement des Capacités pour la Prévention et la Gestion des Crises, programme d’appui du PNUD au Gouvernement du Niger, a pour objectif principal de contribuer à la réduction de la pauvreté et de la vulnérabilité par le renforcement des capacités des institutions nationales et des acteurs communautaires à prévenir et à gérer les conflits sociopolitiques et les catastrophes. En 2011, ce programme appuie la Cellule de Coordination du Système d’Alerte Précoce (CC/SAP) dans la planification des réponses à apporter aux catastrophes à travers la mise en place d’un cadre stratégique. Il s’avère que le Niger a ratifié le cadre d’action de Hyogo qui stipule en premier point que la réduction des risques de catastrophes soit une priorité nationale et qu’il existe un cadre institutionnel solide. Dans la pratique cela se concrétise notamment par la mise en place d’une plateforme nationale de gestion des risques de catastrophes. Cependant le Niger ne disposant pas encore de cette plateforme, le PNUD a ainsi fait un plaidoyer pour sa mise en place en soutenant techniquement et financièrement ce processus.

En vue de renforcer les capacités des différents acteurs, dans la maîtrise de la communication de crise et des bonnes pratiques en la matière, il sera recruté un consultant international spécialiste en communication de crise. Il s’agit, à partir d’outils pertinents, de donner l’éclairage conceptuel et pratique communicationnel nécessaire à l’émergence d’une véritable conscience citoyenne en matière de prévention, de réduction des risques et de gestion des catastrophes au Niger.

Objectifs de la prestation

En étroite collaboration avec le coordonnateur de la Cellule Information Communication (CIC) du Dispositif National de Gestion et de Prévention des Crises de la Primature et le Conseiller en Réduction des Risques de Catastrophes du Bureau Pays du PNUD au Niger, le Consultant est chargé de préparer et d’assurer une formation en communication en situation de crise.

Objectifs spécifiques

Les objectifs spécifiques de la mission s’articulent autour des points suivants :

- Définir les outils de renforcement des capacités en mettant en exergue les enjeux de la Communication de crise dans un contexte caractérisé par la récurrence des catastrophes naturelles;
- Prendre en compte l’environnement institutionnel et médiatique dans lequel s’exerce le journalisme en situation de crise, en prenant en compte les atouts et contraintes qui se inhérents à la pratique journalistique en période de crise, tout en capitalisant les bonnes pratiques en la matière au Niger;
- Concevoir, les modules de formation aptes à donner aux journalistes et Chargés de Communication de bonnes pratiques professionnelles en la matière;
- Identifier les supports pouvant donner à cette formation tout le pragmatisme nécessaire à une analyse de contenu et la diffusion de l’information en situation de crise;
- Concevoir tout le programme de formation et animer de manière participative un séminaire, en identifiant les outils et supports de communication nécessaires pour un bon suivi de cette formation;
- Asseoir un Plan d’actions conçu de manière participative pour assurer un suivi à cette formation;
- Appuyer la mise en place d’un réseau national de spécialistes en communication en situation de crise.

Au terme de sa mission, il est attendu du consultant, les résultats suivants :

- Les besoins en matière de formation du groupe cible sont définis;
- Des modules de formation qui prennent en compte les normes, les bonnes pratiques et les outils journalistiques en période de crise sont conçus et partagés avec le CIC et le PNUD;
- Les journalistes et les responsables de communication institutionnelle en situation de crise sont formés et évalués;
- Un plan de suivi de la mise en œuvre de la formation est disponible;
- Les bénéficiaires de la formation sont mis en réseau;
- Un rapport de fin de mission est disponible.

Duties and responsibilities

Le consultant est chargé de :

- La définition des besoins en matière de formation;
- La conception des modules de formation;
- La formation des journalistes et responsables de communication institutionnelle;
- La mise en réseau des personnes formées;
- L’élaboration d’un plan de suivi de la formation;
- L’élaboration d’un rapport de capitalisation de la mission.

Competencies

Compétences d'entreprise:

- Démontrer un engagement à la mission du PNUD, sa vision et ses valeurs;
- Afficher sensibilité et l'adaptabilité culturelle, au genre, à la religion, la race, la nationalité et l'âge.

Compétences fonctionnelles:

- Totaliser une longue pratique en Communication, en Journalisme de crise et ayant exercé une formation similaire dans les pays d’Afrique de l’Ouest;
- Justifier de publications dans ce domaine : revues spécialisées, articles scientifiques etc.
- Etre familier du paysage médiatique africain et bien connaître l’univers des rédactions de presse.

Required skills and experience

Le consultant doit remplir les conditions ci-après :

- Master ou équivalent en communication, journalismes et disciplines similaires;
- Minimum 10 ans d’expérience pertinents en communication dont 05 ans dans la communication institutionnelle relative à la prévention et la gestion des catastrophes naturelles, les changements climatiques et l’environnement etc.
- Bonne connaissance des normes et outils de communication en situation d’urgence;
- Avoir réalisé dans le passé des formations similaires serait un grand atout.

Additional information

http://jobs.undp.org/cj_view_job.cfm?job_id=25051

Keywords

  • Themes:Capacity Development, Disaster Risk Management, Media
  • Countries/Regions:Africa, Niger

  • Short URL:http://preventionweb.net/go/21246

Note: This position is listed for reference purposes only. Applications for this position are no longer being accepted.

Tag This Document


Comma separated. E.g. gender events, women


> Log in to view your tags



 
 
Tools
Email this page





 
Share your inputs to WCDRR working session

Share inputs on how the World Conference working sessions can contribute to deliver disaster risk reduction